La créativité des étudiants : le nouvel objectif des grandes écoles

Les écoles de commerce et d’ingénieurs misent de plus en plus sur des outils permettant de développer la capacité créative chez les étudiants, tout en leur transmettant des savoirs et des compétences techniques solides qui leur permettraient de s’adapter aux différents changements qui pourraient surgir dans l’avenir avec l’apparition, notamment, de nouveaux métiers et de nouvelles problématiques.

Un concept plébiscité par les écoles de commerce et d’ingénieurs

Les écoles de commerce et d’ingénieurs rivalisent entre elles et doublent d’efforts pour inciter leurs étudiants à inventer. Et les exemples ne manquent pas dans ce cadre. L’Essec de Cergy-Pantoise, dans le Val-d’Oise, a mis en place un centre « i-Magination », HEC met à la disposition de ses étudiants un cours de créativité, Centrale Lyon et l’EM Lyon ont créé un « learning lab » censé développer l’interdisciplinarité et la créativité.

Quant à l’école de commerce ICD, outre son e-campus qui regroupe tous les cours, les emplois du temps ainsi que des informations utiles, elle a développé l’EMA (Environnement Médiatisé d’Apprentissage), une plateforme qui permet aux étudiants de trouver des contenus pédagogiques numériques (Cours en ligne, supports texte et multimédia…) et des activités pédagogiques liées aux enseignements, projets et mémoires.

La créativité : un atout indéniable pour l’emploi

La créativité favorise l’innovation, tout comme la recherche. Cette compétence est, aujourd’hui, très prisée par les entreprises, car elle représente la meilleure réponse à l’incertitude ambiante et aux changements incessants qui secouent le monde actuellement. Les écoles  sont donc dans l’obligation de s’adapter à cette nouvelle réalité en concevant des solutions à destination des étudiants pour leur permettre de développer et aiguiser cette capacité.

En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, la créativité n’est pas un don qui appartiendrait à quelques privilégiés. C’est une compétence que les étudiants peuvent très bien acquérir, à condition que les écoles de commerce et d’ingénieurs soient équipées des moyens logistiques et des ressources humaines nécessaires pour atteindre cet objectif.