Comment financer son master en France ?

Le master est un cycle très exigeant, en efforts et en dépenses financières. Beaucoup d’étudiants désirant poursuivre le cycle des bac+5 finissent par se décourager à cause du coût élevé des études et l’exigence en temps et en effort assez importante. Afin de financer les masters, l’Etat met à la disposition des étudiants quelques opportunités que nous allons aborder dans cet article.

Les prêts étudiants

Pour financer son master, il existe des prêts réservés aux étudiants garantis par l’Etat ou la banque afin de mettre l’étudiant à l’abri du besoin durant son cursus. Les principaux prêts étudiants sont :

  • Le prêt étudiant Oséo, garanti par l’Etat, est attribué aux étudiants sans aucune condition de ressources. D’accès un peu plus facile présentement, le prêt Oséo est accessible à tous les étudiants de moins de 28 ans. Toutefois, informez-vous sur toutes les conditions auprès des banques car le prêt n’a pas que des avantages.
  • Le prêt bancaire, favorisant les étudiants en master, a une durée de remboursement qui est fixée en fonction du projet professionnel de l’étudiant et le taux d’intérêt varie selon les banques.

Les allocations d’études

Dédiées aux étudiants non bénéficiaires de la bourse d’études, les allocations sont attribuées généralement après enquête, en fonction de la situation familiale, sociale et financière de l’étudiant. Il existe principalement trois types d’allocations disponibles pour les étudiants en master :

  • Les allocations d’études : elles sont dédiées aux étudiants dans des situations familiales difficiles ;
  • Les allocations ERAMUS : elles sont réservées aux étudiants français appelés à effectuer une partie ou l’intégralité de leurs études sur un campus européen ;
  • Les allocations Parcours de Réussite Professionnelle (PARP) : elles soutiennent les étudiants issus de parcours difficiles qui ont tenu quand même à s’inscrire pour poursuivre un cursus supérieur.

La formule de l’alternance

Mieux que les prêts qui seront remboursés un jour, et les allocations qui ne sont pas accessibles à tous, l’alternance permet à l’étudiant d’accéder au statut de salarié durant sa formation. Le travail qu’il fait au sein d’une entreprise d’accueil, en parallèle des cours, lui permet de financer ses études en partie ou intégralement avant la fin de son cursus. C’est pourquoi aujourd’hui, il existe plusieurs spécialités accessibles en alternance : master communication en alternance, master finance en alternance, marketing, comptabilité, événementiel… pour une rapide professionnalisation et une situation économique stable.