La dichotomie entre le monde de l’entreprise et la sphère académique continue de faire des ravages parmi les lauréats. En effet, de nombreuses formations Master font la part belle aux enseignements théoriques aux dépens des immersions en situation réelle, exacerbant par là même le décalage entre l’offre en compétences des étudiants fraîchement diplômés et les attentes de recruteurs de plus en plus contraints par des considérations budgétaires. C’est en ce sens que le stage en entreprise a été pensé, de manière à permettre aux étudiants de concrétiser les acquis théoriques sur le terrain, tout en s’imprégnant des caractéristiques particulières du monde de l’entreprise.

La quête de l’entreprise d’accueil idéale est décisive (voir l’article « Quelle entreprise pour mon stage ? »), mais pas suffisante. En effet, il s’agira pour l’étudiant d’observer un certain nombre de mesures de bon sens pour éviter le syndrome du stagiaire « pot de fleur », dont les interactions avec l’entreprise se résument à la signature de la convention de stage et à la récupération de l’attestation. Quels réflexes pour un stage réussi ? Eléments de réponse…

En amont : enquêtez !

Il serait dommage, à l’ère du tout numérique et de l’information abondante, de ne pas maîtriser les contours de l’activité de votre entreprise d’accueil. Bien que l’intensité de la présence des firmes sur le web diffère, certaines informations demeurent aisément accessibles : le cœur d’activité de l’entreprise, son historique, son positionnement stratégique, ses parts de marchés, sa gamme de produits, ses stratégies « business » et « corporate », ses stratégies de croissance et son actualité. Aussi, veillez à bien étudier l’organigramme de votre entreprise d’accueil, de manière à y situer votre encadrant professionnel, mais également dans le dessein de cerner l’organisation générale des fonctions de l’entreprise ; cela vous renseignera de façon précise sur vos prochains collaborateurs. Une entreprise en structure fonctionnelle sera plus encline à favoriser les relations verticales (hiérarchiques), tandis qu’une firme en structure matricielle tendra vers une dualité de commandement et une spécialisation accrue.

Pour maximiser les chances de réussite de votre stage, pensez à préparer une liste de sujets de mémoire à proposer à vos encadrants pédagogique et professionnel ; le choix se fera en fonction de l’intérêt académique et la cohérence de votre professionnel d’une part, et de la pertinence du sujet avec les activités de l’entreprise et l’accessibilité de l’information d’autre part.

Le travail en amont du stage porte également sur la forme. La veille de votre premier jour en entreprise soulèvera la question de votre présentation vestimentaire. Le costume-cravate sera-t-il de mise ? Ou un simple tandem Jean-veste fera l’affaire ? Naturellement, si l’entreprise d’accueil exige une tenue particulière, la question ne se pose plus. En revanche, s’il n’y a aucune précision explicite en ce sens, mettez-vous « au niveau » de vos futurs collaborateurs, que vous aurez observés lors de votre visite à l’entreprise pour postuler. Dans le cas où le contact avec votre encadrant professionnel s’est fait en ligne, préférez un costume sobre pour votre premier jour, et adaptez-vous en fonction des tenues de vos collaborateurs pour la suite des évènements.

RECEVEZ GRATUITEMENT TOUTES LES INFORMATIONS SUR LES MASTERS DE VOTRE VILLE !   CLIQUEZ-ICI

Le stage proprement dit : à Rome, fais comme les Romains

Du stage à l’emploi, il n’y a qu’un pas. Pour transformer l’essai, vous devrez faire preuve d’une rigueur à toute épreuve. Il va de soi que les retards et autres écarts de ponctualité seront à bannir. Aussi, exigez du travail. Ne vous contentez pas de rédiger votre rapport de stage ou de feuilleter des brochures commerciales. Montrez votre curiosité et proposez votre aide à vos collaborateurs. Ces derniers se montrent généralement disposés à vous aiguiller, mais sont souvent réticents à faire le premier pas. Aussi, soyez enthousiaste, motivé et souriant. « Un stagiaire qui s’intéresse à tout, pose des questions et va au-delà de ce qu’on lui propose sera vite repéré », assure François Sackrider, directrice du programme de management mode, design et luxe de l’Institut français de la mode (IFM).

Le stagiaire se distingue généralement par une perception nouvelle de l’entreprise, fort intéressante pour le top management. N’hésitez pas à faire part de vos remarques ou à pointer les éventuels dysfonctionnements que vous aurez repérés. Votre encadrant professionnel appréciera grandement votre implication.

Aussi, évitez de participer aux éventuels conflits, et ne jouez surtout pas les donneurs de leçons. De même, si vous n’adhérez pas systématiquement à la culture de l’entreprise, restez discret et n’en montrez rien. Pour les besoins de votre mémoire, n’hésitez pas à solliciter des réunions hebdomadaires ou bimensuelles avec votre encadrant : c’est ce qui déterminera en grande partie votre note. Enfin, restez à l’affût de toute information concernant les éventuels besoins en effectif, et renseignez-vous sur les compétences demandées par le département RH de l’entreprise : vous ne voulez pas passer à côté d’une opportunité d’embauche.

En aval : l’art de « rester en contact »

Il est de moins en moins fréquent que les entreprises réservent des pots de départ à leurs stagiaires, par souci de rationalisation des coûts ou tout simplement par manque de temps. Cela ne vous exonère pas d’une attitude amicale et professionnelle. Veillez à saluer l’ensemble de vos collaborateurs lors de votre dernier jour, et échangez vos contacts avec ceux qui vous ont accompagné pendant cette aventure. Aussi, n’hésitez pas à proposer à votre encadrant professionnel d’assister à votre soutenance de mémoire.

Enfin, ne vous faîtes pas oublier ! Veillez à ce que votre stage soit l’occasion d’étoffer votre réseau professionnel, et faîtes en sorte de garder le contact avec vos anciens collègues de travail, que ce soit par les traditionnels vœux de fin d’année, les anniversaires ou même à l’occasion d’un déjeuner. N’oubliez pas qu’ils seront les mieux placés pour penser à vous lorsqu’une place se libère ! En attendant, vous pouvez faire un tour sur notre article qui décrypte les points à retenir pour réussir un Master.

Recevez toutes les informations des masters de votre ville GRATUITEMENT !

Nom :

Prénom :

Adresse :

CP :

Ville :

Email :

Age :

Formation actuelle :

Choisir son type de Master :

Ville souhaitée pour ses études :