Félicitations, vous avez réussi votre concours d’entrée en Master. Par les temps qui courent, où les recruteurs ne jurent que par la qualité des compétences, l’expérience et la polyvalence des diplômés et demandeurs d’emploi, il est clair que décrocher un master constitue un tremplin vers une carrière prospère et durable, peu importe le secteur d’activité visé. Mais encore faut-il réussir son parcours bac+5 pour profiter pleinement de tous les privilèges que confère ce type de diplôme. Car, aujourd’hui l’offre de formation en France est tellement large et diversifiée qu’il n’est pas toujours évident de faire le choix optimal. Celui qui concilie parfaitement ambitions professionnelles et les projets personnels, lorsque vient le moment d’intégrer un programme master, part avec un sérieux avantage. S’il est vrai que l’abondance (de formations) ne nuit pas, elle peut cependant rendre le processus d’orientation quelque peu laborieux.

C’est pourquoi, la première chose à prendre en considération avant de postuler est la construction d’un projet d’études cohérent qui tient compte de vos aspirations futures aussi bien sur le plan professionnel que personnel, en insistant sur vos principales qualités et compétences et les différents privilèges offerts par les programmes disponibles sur le marché. Ainsi, vous aurez moins de mal à choisir le master qui correspond à l’ensemble des éléments cités.

Ensuite, il faudra s’attendre à un nouveau rythme de travail, une pédagogie différente de celle des cycles précédents à laquelle il va falloir s’adapter le plus rapidement possible pour optimiser la réussite de votre parcours. Ce billet vous met à la page…

Les procédures d’admission en Master

Mais avant de vous proposer un exemple de check-list pour réussir votre entrée en master, il est important d’attirer votre attention sur les différentes procédures d’admission au second cycle. Concrètement, il en existe trois : la procédure d’admission par examen, la procédure internationale et la candidature à un programme de double-diplôme.

Les procédures ainsi que les concours d’entrée en Master présentent souvent des spécificités différentes en fonction de l’établissement choisi pour la formation. Il appartient alors aux candidats de déterminer la procédure qui correspond le mieux à leur situation au moment de présenter leur candidature.

RECEVEZ GRATUITEMENT TOUTES LES INFORMATIONS SUR LES MASTERS DE VOTRE VILLE !   CLIQUEZ-ICI

Mode d’emploi pour réussir ses études

Vous voilà maintenant inscrit dans un programme master après un projet de formation bien ficelé en amont, et un choix d’établissement minutieusement étudié pour répondre à toutes vos attentes. Comment vous y prendre cependant pour réussir vos études ? A l’issue du second cycle, il est possible de réussir brillamment et de décrocher un excellent diplôme. Pour cela, il suffit de s’imposer certaines règles de conduite et d’apprentissage, et de s’y tenir vaille que vaille !

Nous vous présentons dans les lignes qui vont suivre un mode d’emploi à suivre pour vous aider dans votre démarche.

Une excellente organisation. La première règle pour réussir ses études universitaires, de façon générale, est d’être très bien organisé, responsable et autonome. Cela passe par l’assiduité (aux cours magistraux et travaux dirigés) et des prises de notes régulières. Deux options s’offrent à vous pendant les prises de notes ; la méthode « stylo-papier » et l’utilisation d’outils informatiques. Si vous êtes partisan de la première méthode, prenez soin de trier chaque cours et rangez-les dans des classeurs ou pochettes au fur et à mesure afin de ne pas les égarer. Cela vous facilitera l’élaboration des fiches pour réviser par la suite, et de ne perdre aucun cours.

Si vous êtes plutôt à l’aise avec un ordinateur ou une tablette, vous tâcherez de bien ranger vos documents dans des dossiers identifiés afin de les reprendre facilement pour la révision.

Établir un planning de travail. Pendant le cursus master, à l’image des études à l’université d’une manière générale, la dispersion des heures de cours sur la semaine peut compliquer votre organisation du travail. Alors, si vous êtes peu encadré, il est probable que vous ayez des difficultés à vous organiser. Le volume horaire des cours est moindre mais il nécessite beaucoup de travail personnel et c’est à l’étudiant de fixer ses heures de révision ou d’approfondissement à la bibliothèque.

Fréquenter la bibliothèque, le restaurant universitaire et la cafétéria. On a beau être un excellent étudiant, il peut arriver qu’on perçoive mal les attentes des enseignements en master. Alors, c’est en fréquentant ces endroits que vous rencontrez d’autres étudiants avec qui vous pourrez échanger des idées concernant des cours précis et croiser les informations reçues pour mieux comprendre ce que l’on attend de vous lors des examens.

Savoir faire des recherches. Au cours de la formation en master, les étudiants font énormément d’exposés. C’est la période universitaire où l’on met le plus l’accent sur la prise de parole en public, la collecte et la diffusion d’une information, l’esprit de synthèse…Vous serez donc le plus souvent amené à travailler ou faire des recherches, en groupe ou de façon individuelle, sur différentes thématiques dont vous allez présenter le résultat à toute la classe.

Travailler en groupe. Quel que soit votre degré d’autonomie ou votre niveau d’intelligence, ne vous isolez surtout pas des autres étudiants et formez des groupes de travail ! Cela vous permettra à tous de vous aider mutuellement et de tisser des liens amicaux ; des détails pratiques qui comptent et qui peuvent rendre les études moins stressantes. En plus, l’esprit d’équipe n’est-il pas l’une des qualités recherchées par les recruteurs, aujourd’hui ?

Bien préparer ses travaux de fin d’études. Nous ne vous apprenons rien en vous informant que le cursus master est couronné par divers travaux de fin d’études (rédaction de mémoire, stage, PFE…). En ce qui concerne le mémoire et le PFE, il ne faut pas attendre les dernières minutes pour chercher un sujet au risque de rendre un travail passable, qui a été mal préparé. Prenez toujours de l’avance. Déterminez vite un champ de travail, un domaine qui vous passionne, et parlez-en à vos professeurs, et faîtes des lectures en rapport avec ce domaine avant même d’arrêter une problématique définitive sur laquelle vous allez travailler.

Côté stage, toujours se mettre à jour avant d’intégrer une entreprise. N’ayez surtout pas l’air de débarquer de vacances. Avant de trouver la bonne entreprise pour votre stage, soyez au parfum de l’actualité économique et ayez le plus d’informations possible sur l’entreprise d’accueil.

Recevez toutes les informations des masters de votre ville GRATUITEMENT !

Nom :

Prénom :

Adresse :

CP :

Ville :

Email :

Age :

Formation actuelle :

Choisir son type de Master :

Ville souhaitée pour ses études :