Le master est, avant tout, la suite logique de la licence (Bac+3). Pour réussir ce parcours, qui se distingue par une forte professionnalisation et offre des débouchés à la fois nombreux et intéressants, il est nécessaire de respecter certains critères de choix et prendre le temps de s’informer à propos de la sélection afin d’entamer son cursus sous les meilleurs auspices, réaliser un parcours master sans encombre et décrocher son diplôme avec les honneurs. Il sera question dans cet article de cerner et comprendre les mesures et les éléments à prendre en considération pour parvenir à atteindre cet objectif.

Optimiser son admission

La procédure d’admission nécessite une préparation rigoureuse qui ne laisse rien au hasard. Pour construire un bon dossier d’admission, il est impératif de pouvoir justifier ses choix académiques et démontrer leur cohérence, tout en prenant soin de les insérer dans le contexte de votre projet professionnel. Si vous souhaitez postuler pour plusieurs formations, il est préférable d’opter pour une planification rétroactive afin de mieux gérer votre programme et votre temps. La sélection au niveau des formations en master est particulièrement rigoureuse. Choisir son projet et ses formations ou encore constituer ses dossiers nécessite du temps, de l’organisation et du bon sens. Gagner ce pari, c’est avancer vers la réussite.
Une formation en master dure entre 12 et 24 mois, d’où la nécessité de mettre sur pied un projet d’études solide et bien ficelé en prenant soin de choisir les formations qui lui sont adaptées, afin de pouvoir, à l’issue de ce parcours, occuper des postes d’emploi à la fois passionnants et valorisants. Une grande implication est nécessaire pour mener à bien la préparation des dossiers et l’accomplissement des démarches administratives.

Réussir l’entretien face au jury

Pour arriver à convaincre le jury de la pertinence et du sérieux du projet de formation, veillez à vous préparer à toutes les questions possibles et imaginables. Offrez au jury des réponses concrètes et pertinentes à propos de vos motivations, vos attentes et votre choix de formation et d’établissement. Ayez toujours à l’esprit que l’adhésion à l’école n’est pas une finalité, mais un moyen pour concrétiser votre objectif. Il est, certes, difficile de gérer son stress lorsqu’on est confronté aux questions du jury. Ceci dit, il s’agira d’essayer d’interagir et de communiquer avec celui-ci et lui montrer que vous savez comment défendre vos intérêts avec les bons arguments.
Le jury ne va pas vous faciliter la tâche. C’est à vous donc de prendre votre destin en main et de prouver que vous méritez d’accéder à la formation que vous souhaitez. Ce n’est que de cette manière que vous arriverez à faire bonne impression et à rallier le jury à votre cause. Un CV et une lettre de motivation soignés, clairs et bien structurés sont primordiaux. Il en va de votre image auprès de votre destinataire.

RECEVEZ GRATUITEMENT TOUTES LES INFORMATIONS SUR LES MASTERS DE VOTRE VILLE !   CLIQUEZ-ICI

Se préparer au master dès la licence

Inutile de souligner l’importance de se préparer au master précocement, dès la L3, voire dès la L2, afin d’éviter tout retard ou toute mauvaise surprise et choisir sa spécialisation à tête reposée. Une fois le cap de la sélection passé, vient alors la question de savoir comment réussir son stage et augmenter l’attractivité de son diplôme auprès des employeurs potentiels.
Pendant les deux premières années de licence, l’étudiant focalise son attention sur l’acquisition des connaissances fondamentales. Dès l’accomplissement de cet objectif, il est censé réfléchir à la prochaine étape de son parcours en se penchant sur les domaines ou les métiers offrant d’intéressantes perspectives d’avenir. Il va sans dire que l’étudiant devra s’orienter dans un master compatible avec la mention de sa licence. La licence est un tremplin vers le master. Le fait de s’informer tôt permet de s’intégrer dans un processus de spécialisation réfléchi qui aboutit à son tour sur un choix de master précis et fructueux. Les parcours de spécialisation sont le plus souvent proposés en L3 et permettent aux étudiants de mieux connaître les secteurs professionnels dans lesquels ils souhaitent évoluer et les métiers qu’ils projettent d’exercer.

Le stage : un outil d’insertion professionnelle

Le stage offre l’opportunité de bénéficier d’une expérience transformatrice sur le plan professionnel. En vous plaçant au cœur d’un secteur d’activité dans le cadre d’un stage, vous aurez l’occasion de vous initier aux méthodes de travail sur le terrain et d’entrer en contact avec des professionnels.
Le stage présente de ce fait un intérêt stratégique pour tout candidat au master qui souhaite acquérir les outils et compétences nécessaires à une carrière professionnelle brillante et réussie.

Ne pas négliger la pré-orientation

Sachez que l’obtention d’une licence compatible avec la spécialisation souhaitée n’est pas garante à 100% de l’entrée en M2. Contrairement au M1, une pré-orientation dès la licence s’avère d’une importance capitale pour optimiser ses chances d’être sélectionné.
Veillez à ce que votre parcours soit le plus cohérent possible, afin de déposer un dossier distingué, capable de retenir l’attention des responsables de master qui privilégient les étudiants ayant tout anticipé et qui savent très bien vers quelle spécialisation s’orienter. Avoir effectué un stage dans le domaine de spécialisation souhaité est un atout indéniable.

Les concours d’entrée en master

La réforme LMD (Licence-master-doctorat), entrée en vigueur depuis l’année universitaire 2008-2009, organise les cycles de la sorte : un 1er cycle de 3 ans maximum, un 2e cycle de 2 ans et un 3e cycle doctoral de 3 ans, entre autres propositions post master. L’admission des candidats au master se fait généralement par concours ouvert aux candidats français et étrangers respectant les conditions requises, notamment la limite d’âge propre à chaque concours. Un candidat ne peut pas se présenter plus de trois fois au concours d’entrée dans une même discipline. Cependant, les candidats admis une fois ont la possibilité de se présenter une quatrième fois.
Accessibles aux candidats titulaires d’une licence ainsi qu’à ceux qui sont en cours de préparation d’un Bac+3, les concours d’entrée en Master se caractérisent par une forte sélectivité. Les spécialisations sont pointues et la formation professionnalisante. Les exigences pour passer ces concours sont pratiquement les mêmes pour tous les établissements. Le candidat est censé acquérir des connaissances, une culture générale et une méthodologie. Les concours d’entrée en Master nécessitent une excellente préparation. Il en va de même pour le dossier de candidature et l’entretien de motivation qui doivent requérir la plus grande attention de la part du candidat, car ils reflètent la personnalité de l’étudiant, son ouverture ainsi que la qualité et la cohérence de son projet professionnel. Mettez toutes les chances de votre côté et parcourez notre dossier sur les concours d’entrée en Master.

Recevez toutes les informations des masters de votre ville GRATUITEMENT !

Nom :

Prénom :

Adresse :

CP :

Ville :

Email :

Age :

Formation actuelle :

Choisir son type de Master :

Ville souhaitée pour ses études :