Si le master e-commerce ne va pas dans le sens de la réalisation de votre projet professionnel, il y a des chances que vous soyez conquis par un master en communication.

L’évolution technologique de ces dernières années a favorisé de nombreux changements dans le milieu professionnel, surtout dans le domaine de la communication des entreprises, qui fait aujourd’hui face à de nouvelles problématiques. En effet, dans l’espoir de demeurer pérennes, les entreprises se voient désormais obligées d’être informées, de rester compétitives et adaptables aux moindres changements, mais il est surtout essentiel qu’elles soient connues et reconnues par leur environnement interne et externe : salariés, clients, partenaires financiers et économiques, concurrents…

Dans la quête des réponses optimales à ces nouvelles attentes, les entreprises jettent tout leur dévolu sur des professionnels de la communication capables d’étudier sérieusement l’environnement et la situation de l’entreprise, d’établir des diagnostics, d’élaborer des politiques de communication et de développer des stratégies en s’appuyant sur des techniques et des outils adaptés. Une responsabilité d’autant plus stratégique que les professionnels chargés de l’assumer doivent avoir un profil qualifié. Quoi de mieux qu’une formation bac+5 en communication pour cela ?

Aujourd’hui, décrocher un master en communication constitue avant tout un tremplin sûr, qui permet une intégration pleine et réussie dans le monde du travail. C’est un diplôme qui est cependant sujet à plusieurs spécialisations : communication « pure », institutionnelle ou davantage orientée marketing.

Pourquoi intégrer Master en communication ?

La communication n’a jamais été aussi importante dans notre quotidien. Nerf de la guerre, synonyme de visibilité et de cohésion, c’est une porte d’entrée grande ouverte vers une grande diversité de métiers. La communication est présente dans presque tous les secteurs d’activité. Les entreprises privées comme les institutions publiques ou les associations sont plus que jamais en quête de jeunes talents pour se faire connaitre, et surtout se faire apprécier.

En revanche, quoique le secteur soit dynamique en matière de création et d’offres d’emploi, il recherche néanmoins un nouveau profil de candidats, puisque les métiers de la communication ont largement évolué avec les prouesses des nouvelles technologies. Une certaine maîtrise technique (outils du Web) est de plus en plus demandée, revoyant à la hausse les exigences des recruteurs. Ainsi, un bac+2 voire +3 en communication ne suffit plus, il est plus que jamais question de poursuivre ses études vers une formation bac+5, si l’on souhaite jouir d’une carrière pleinement réussie dans le secteur.

RECEVEZ GRATUITEMENT TOUTES LES INFORMATIONS SUR LES MASTERS DE VOTRE VILLE !   CLIQUEZ-ICI

Les spécialités de la communication des entreprises

En réalité, la communication des entreprises de nos jours ne se limite plus au marketing et à la publicité comme par le passé, puisqu’elle s’adresse désormais à des publics très variés dont les attentes sont complètement différentes. Ainsi, on note plusieurs formes de communication en entreprise qui répondent à des enjeux distincts, selon le public ciblé.

  • La communication interne (salariés et syndicats) : son rôle consiste, au-delà d’informer les publics concernés, à mobiliser, favoriser l’adhésion des salariés, créer un sentiment d’appartenance dans l’espoir d’améliorer le fonctionnement global de l’entreprise et favoriser la construction d’un capital image flatteur. Elle est déterminante dans le développement de l’image externe de l’entreprise.
  • La communication externe (clients, fournisseurs, administration, …) : elle assure la promotion des produits et services de la marque et de l’entreprise, à travers des campagnes d’information dont l’objectif principal est de séduire et convaincre les clients, les prospects ou encore les fournisseurs pour susciter leur adhésion au projet de l’entreprise.
  • La communication financière : elle porte sur les actions de communication menées en direction des investisseurs potentiels ou de leurs conseillers (banquiers et journalistes). Elle vise notamment à convaincre les actionnaires et partenaires financiers sur la bonne santé financière de l’entreprise.
  • Les relations publiques : c’est une forme de communication mise en place par l’entreprise pour véhiculer une image positive d’elle et de ses produits. Les relations publiques se rapportent à un ensemble d’activités de communication non publicitaires qui visent le développement des relations privilégiées avec les différents publics de l’entreprise.
  • Les relations « presse » : elles constituent une autre forme spécifique des relations publiques, mais s’adressent spécialement aux journalistes. Son objectif vise des retombées positives et valorisantes pour l’entreprise en entretenant de bonnes relations avec les hommes de médias, tout en leur fournissant les informations concernant l’organisation susceptibles d’intéresser leurs lecteurs.
  • La communication événementielle : peut être utilisée aussi bien en interne qu’en externe. Son but est de magnifier la communication de l’entreprise en lui permettant de faire parler d’elle à travers l’organisation de plusieurs événements. En effet, cette forme de communication sert à créer, organiser et médiatiser un moment fort de l’entreprise pour transmettre un message sur la vie de celle-ci dans un lieu précis et à un moment bien déterminé. Elle vise ainsi à marquer les esprits.
  • La communication de crise : elle est engagée dans une période de difficultés aigües pour protéger l’image de l’entreprise (catastrophe écologique, accident de production, grève, …).

Toutefois, rappelons que les diplômés en communication peuvent travailler ailleurs que dans les entreprises.

Les débouchés dans le domaine de la communication

L’enjeu des métiers de la communication demeure essentiellement le même : asseoir une image ou développer la notoriété d’une entreprise ou d’une institution, les professionnels de la communication étant désormais considérés comme des gestionnaires de l’opinion des publics interne et externe de l’entreprise.

Après leur master en communication, les diplômés sont destinés à une grande diversité de métiers qu’ils pourront exercer, comme mentionné plus haut, au sein de différentes structures : service de communication d’une entreprise, d’un ministère, d’une collectivité territoriale, dans une agence spécialisée ou dans les médias.

En entreprise : Chef d’entreprise, directeur des ressources humaines, directeur de la communication, chargé de communication, chargé de communication développement durable, chargé de communication de crise, responsable des relations publiques, attaché de presse, responsable marketing, chef de produit…

Dans les médias : Média-planneur, chargé de programmation planning…

Dans le domaine du web et du digital : Directeur de création, graphiste, infographiste, concepteur-rédacteur, webmaster, traffic manager, responsable e-commerce…

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive puisqu’il existe tellement de métiers liés à la communication qu’il serait presque impossible de tous les énumérer.

Continuons notre tour d’horizon des formations bac+5 et découvrez le Master Finance. La finance s’est progressivement frayée un chemin dans les universités et les écoles de commerce, et s’impose désormais comme une composante indissociable des sciences de gestion

Recevez toutes les informations des masters de votre ville GRATUITEMENT !

Nom :

Prénom :

Adresse :

CP :

Ville :

Email :

Age :

Formation actuelle :

Choisir son type de Master :

Ville souhaitée pour ses études :