Les titulaires du diplôme master font partie des privilégiés en matière d’insertion professionnelle.  Trente mois après la validation de leur cursus, neuf sur dix sont embauchés, selon les estimations d’une enquête réalisée par le ministère de l’enseignement supérieur sur la promotion 2010, et dont les résultats ont été rendus publics en décembre 2013. Dans les filières comme les sciences de l’ingénieur, le droit, les mathématiques ou l’informatique, la proportion est d’autant plus importante qu’elles affichent des taux avoisinant ceux des grandes écoles. Le niveau de la formation et, surtout, les périodes obligatoires de stage en entreprise pendant le cursus master constituent autant d’arguments plébiscités par les recruteurs, à l’embauche.

Mais il y a mieux pour financer son master. En optant pour la formule « alternance », les chiffres sont encore plus favorables pour les diplômés de master : dans ce cas de figure, on frôle le plein-emploi et une insertion plus rapide. Ceux qui ne sont pas encore en poste (et ils sont rares), ont pratiquement tous choisi de poursuivre leurs études (en doctorat, notamment), concrétiser un projet personnel, voire faire une pause après les études. La grande majorité des diplômés en alternance rencontrent moins de difficultés pour trouver un emploi, que ce soit dans leur entreprise d’accueil ou dans une autre structure.

Ainsi, l’apprentissage en master n’est pas dénué d’intérêt. Comparé à un parcours dit classique, il présente plusieurs avantages supplémentaires : essentiellement axé sur l’apprentissage pratique, il permet à l’étudiant de mettre directement en pratique ses acquis théoriques.

Apprendre chaque jour aux côtés des professionnels

Une telle formation est aussi avantageuse pour les diplômés que pour les entreprises. Parmi les nombreux avantages qu’elle offre, citons l’acquisition par l’étudiant d’une connaissance approfondie de l’entreprise, de son organisation, son activité et ses rouages. Il aura alors l’opportunité de développer une vraie culture professionnelle, pendant les deux années de la formation. Car, séjourner en entreprise pendant son cursus permet de fréquenter chaque jour des professionnels, de mieux comprendre le fonctionnement de leur profession et, surtout, de disposer d’une véritable expérience. Un argument de taille sur le CV qui vaudra tout son pesant d’or au moment de trouver un emploi.

De leur côté, les entreprises ne sont pas en reste, et elles ne s’y trompent pas. En effet, beaucoup d’entre elles favorisent les diplômés d’un master en alternance à l’embauche, en matière d’évolution de carrière (et de rémunération). Chez certaines, ils sont parfois recrutés directement en tant que cadres, tout en les créditant d’emblée d’une année d’expérience, considérés comme des profils plus matures et qui arrivent mieux armés lors des entretiens.

RECEVEZ GRATUITEMENT TOUTES LES INFORMATIONS SUR LES MASTERS DE VOTRE VILLE !   CLIQUEZ-ICI

Des enseignements moins théoriques

Un autre atout de cette formation fait référence à une réelle source de motivation pour la poursuite des études supérieures. En effet, faire son master en alternance permet de s’assurer une formation de haut niveau à travers une pédagogie dite « du concret », proposant des cours moins théoriques, enseignés par d’excellents professeurs dont la plupart sont des professionnels et qui s’adressent à d’autres jeunes comme eux. De même, le fait que les étudiants passent la majorité de leur temps de formation en entreprise oblige les intervenants du diplôme à s’investir davantage dans la transmission du savoir. Ils sont souvent appelés à faire preuve d’une maîtrise parfaite et à se montrer plus pointus dans les connaissances abordées. L’organisation des cours leur permet également de profiter d’une interactivité beaucoup plus forte qu’avec les étudiants d’un cursus ‘‘traditionnel’’.

Enfin, les étudiants alternants se montrent beaucoup plus avertis concernant l’actualité de leur secteur d’activité que les étudiants sous statut scolaire, grâce à leur séjour en entreprise.

Un dispositif d’aide pour le financement des études

Troisième avantage de l’alternance, et non des moindres : elle facilite le financement des études. Un atout d’autant plus important que nous vivons actuellement dans une période de crise aigüe. Cette alternative devient particulièrement intéressante dans le cas de certaines formations coûteuses telles que celles délivrées par les écoles de commerce et de management : dans ce cas de figure, l’étudiant perçoit une rémunération qui lui permet d’alléger considérablement ses frais de scolarité.

En effet, au cours de ses deux années formation, l’étudiant va donc partager son temps entre l’entreprise d’accueil et l’établissement au sein duquel il prépare son master. Dans ces conditions, en plus de percevoir chaque mois un salaire équivalent au SMIC, l’alternant n’aura pas à payer les frais de scolarité, qui seront intégralement pris en charge par son entreprise et par la Région, via la taxe d’apprentissage. En alternance, le salaire minimal varie selon différents critères : le type de contrat (apprentissage ou professionnalisation), l’âge de l’alternant et le niveau de formation. Aussi, l’alternant est considéré comme un salarié à part entière, en conséquence, il doit bénéficier des mêmes privilèges que ces derniers, que ce soient des avantages issus du Code de travail, d’une convention collective, d’un accord d’entreprise ou d’usage, selon l’article L.6222-23 du Code du travail.

En définitive, l’alternance est finalement une option qui arrange tout le monde et qui connaît actuellement un succès croissant – non seulement auprès des étudiants – mais également auprès des employeurs, de plus en plus intéressés par la perspective de tester en situation des recrues potentielles sur une durée de deux années, en général.

Un encadrement de choix

Enfin, opter pour la formule de l’alternance dans le cadre du cursus master est un moyen idéal pour profiter d’un accompagnement de proximité tout au long de la formation ; une garantie supplémentaire pour réussir ses examens. En effet, en contrat d’apprentissage, tous les alternants disposent d’un maître d’apprentissage qui leur assure un accompagnement de choix et leur sert de guide dans l’entreprise d’accueil. Aussi, la grande majorité des écoles et des universités proposant des programmes master en alternance facilitent des rencontres entre tuteurs et responsables de diplôme.

Cependant, faire son master en alternance peut exiger énormément d’efforts. La charge peut parfois s’avérer intense entre le « travail étudiant » et les missions en entreprise, mais elle n’est pas insurmontable pour celui qui a le sens de l’organisation. D’ailleurs, le sens de l’organisation ne serait-il pas l’une des toutes premières qualités recherchées par les recruteurs de jeunes diplômés ?

Si vous redoutez l’engagement qu’impose le master en alternance,  mais que vous désirez tout de même bénéficier d’une source de financement, le dossier « Job étudiant » vous apportera des éléments de réponse.

Recevez toutes les informations des masters de votre ville GRATUITEMENT !

Nom :

Prénom :

Adresse :

CP :

Ville :

Email :

Age :

Formation actuelle :

Choisir son type de Master :

Ville souhaitée pour ses études :