A l’instar des autres formations master, le master en commerce international est une formation universitaire qui s’étale sur 2 ans organisés en 4 semestres équivalents à 120 crédits. Ce master a pour première vocation de former des professionnels bilingues ou trilingues ayant les compétences et prérequis nécessaires à l’exercice d’un emploi ou d’une profession au sein d’une entreprise ou d’une structure qui entretient des activités à l’échelle internationale. En focalisant l’apprentissage sur les langues, le master international prépare des spécialistes des techniques du marketing et de la négociation commerciale capables de s’adapter à n’importe quel contexte culturel.

Le Master en commerce international ouvre de nombreux horizons

S’agissant d’une formation proposée par des masters relevant de domaines variés (management, commerce international, communication, stratégie internationale et inter culturalité, langues et cultures étrangères, langues étrangères appliquées), le master en commerce international est une spécialité qui offre une grande diversité de parcours professionnels.

La formation est basée sur des unités d’enseignements (UE) et intègre des cours magistraux, des TD, des conférences. Généralement, pendant la première année, les étudiants acquièrent les connaissances globales portant sur l’entreprise et le commerce (économie, ressources humaines, marketing, comptabilité, finance et contrôle de gestion, connaissance et stratégie d’entreprise, organisation et négociation commerciale), tandis que les enseignements de la seconde année tournent autour du commerce international, ses techniques ainsi que ses caractéristiques et particularités. Un stage long est souvent obligatoire lors de la 2e année, à l’issue duquel les candidats sont amenés à rédiger un mémoire et une soutenance.

Objectifs de la formation master en commerce international

L’objectif de cette spécialité est de former des cadres de haut niveau en commerce international, disposant de compétences notables en management international, en conseil et en études, maîtrisant à la perfection au moins deux langues étrangères, dont l’anglais, et possédant une large connaissance de l’environnement social, culturel et économique des différentes contrées, tout en justifiant d’un savoir-faire dans divers domaines du commerce international et du management des organisations.

Les connaissances et les enseignements acquis pendant les deux années du master international sont les garants d’une insertion professionnelle réussie dans les entreprises ou autres organismes appartenant au tissu économique et social aux niveaux local, régional ou national, notamment dans la partie de leurs activités tournée vers l’international. A l’issue de cette formation, les diplômés sont prêts à prendre leur envol et mettre en pratique leurs savoirs et savoir-faire.

Formation initiale ou en alternance ?

Le master en commerce international est généralement dispensé en formation initiale, mais certains établissements offrent la possibilité aux apprentis ayant signé un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation de suivre l’année de M2 en alternance. Ce diplôme est également accessible dans le cadre d’une formation continue ou en empruntant la démarche de la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour les personnes en activité, en quête d’emploi ou celles qui poursuivent leurs études.

RECEVEZ GRATUITEMENT TOUTES LES INFORMATIONS SUR LES MASTERS DE VOTRE VILLE !   CLIQUEZ-ICI

Master en commerce international : les conditions d’accès

Pour avoir accès à l’année de M1, les candidats doivent être titulaires d’une licence dans l’une des disciplines suivantes : LEA, LLCE, sciences économiques, gestion, commerce ou commerce international. Ils doivent également maîtriser au moins une deuxième langue étrangère, en plus de l’anglais qui est obligatoire dans un souci évident d’universalité.

L’accès en M2 est conditionné par une sélection composée d’un examen du dossier, un entretien avec un jury et parfois un test Score IAE-Message/SIM. Un M1 est bien évidemment indispensable.

Que faire après un master en commerce international ?

Dans un contexte de crise qui perdure depuis plusieurs années, les offres d’emploi des cadres se font de plus en plus rares, et des salaires de départ deviennent moins attractifs. Les jeunes diplômés sont de plus en plus nombreux à cibler les PME, tandis que d’autres préfèrent tenter leur chance à l’étranger, dans des pays moins impactés par la crise, où il est possible de décrocher des postes intéressants en attendant des jours meilleurs dans l’Hexagone.

La spécialité commerce international peut constituer une aubaine pour les étudiants qui souhaitent maximiser leurs chances dans un environnement très compétitif, où la concurrence se fait rude sur la moindre offre d’emploi. En effet, ce diplôme ouvre l’accès directement à des postes intéressants au sein d’organismes internationaux, de multinationales, de grands groupes ou encore au sein des PME/PMI qui entretiennent des activités à l’international ou qui ont des projets de développement et d’expansion au-delà de la France. Les diplômés tentés par l’expatriation ou par une première expérience professionnelle à l’étranger ont donc de fortes chances d’atteindre leur objectif.

Des débouchés variés

Les titulaires d’un master en commerce international arrivent à intégrer des secteurs d’activité éclectiques : agroalimentaire, import/export, banque, industrie, mode, tourisme, hôtellerie/restauration, bureaux d’études, informatique, distribution/logistique, etc.

Les postes à pourvoir ont généralement trait à la négociation et au management des organisations à l’international. Pour débuter, les jeunes diplômés occupent le plus souvent des postes de commercial, gestionnaire export/import, gestionnaire transport, de commissaire transitaire, de commissionnaire agréé en douanes, de consultant en commerce international, dans des services commerciaux, marketing, d’import/export, etc.

Au bout de trois ou cinq années d’expérience, les diplômés peuvent prétendre à des postes à responsabilité et des fonctions d’encadrement d’équipe (chef de zone export, responsable marketing international, responsable logistique, responsable de filiale, chef de produit ou de marché international, responsable achat international, directeur import/export). Ils peuvent également occuper des missions de conseil, d’expertise ou d’aide à la décision (auditeur en cabinet de conseil en entreprise, responsable délocalisation).

Poursuivre vers un Mastère Spécialisé

Une fois le master professionnel en commerce international obtenu, les titulaires ont le choix entre intégrer directement le marché de l’emploi ou la poursuite de leurs études en optant pour un mastère spécialisé (MS) dans la perspective de devenir des spécialistes dans des domaines relatifs au commerce international, comme l’ingénierie des projets internationaux et des ressources humaines, le commerce international des vins et spiritueux, le management des systèmes logistiques internationaux, le management du commerce et des transports internationaux, le marketing et négociation d’affaires à l’international, etc.

Cette formation d’une année à temps plein permet d’atteindre un bac+6 qui confère 75 crédits ECTS. Les étudiants ayant suivi un master de recherche ont la possibilité d’opter pour un doctorat en économie, en gestion ou en civilisation.

Dans son prochain dossier, Master ESC traitera du master management.

Recevez toutes les informations des masters de votre ville GRATUITEMENT !

Nom :

Prénom :

Adresse :

CP :

Ville :

Email :

Age :

Formation actuelle :

Choisir son type de Master :

Ville souhaitée pour ses études :