Les études en France sont souvent coûteuses. Si l’emprunt étudiant est une option, sachez que l’Etat français consacre chaque année un nombre limité de bourses d’étude, ou bourses d’enseignement supérieur sur des critères sociaux pour soutenir les étudiants et les aider à mener leur parcours académique dans les meilleures conditions. Réparties en 9 échelons de 0 à 7, ces bourses sont destinées aux étudiants issus de milieux modestes. La bourse est octroyée aux étudiants âgés de moins de 28 ans au 1er septembre de l’année universitaire et qui suivent une formation accessible aux étudiants boursiers, pour une durée de dix mois en tenant compte des ressources et des charges des parents ou du tuteur légal, rapportées à un barème national. Deux critères d’attribution sont par ailleurs discriminants : la distance entre le domicile et le lieu d’études et le nombre d’enfants à charge du foyer fiscal des parents ou du tuteur légal.

Qui a le droit de recevoir une bourse?

Généralement, deux grandes catégories d’étudiants ont le droit de prétendre à des bourses : les étudiants avec un faible revenu et les étudiants brillants. Les profils appartenant à ces deux catégories ont de grandes chances d’être sélectionnés. Cependant, les critères de sélection diffèrent d’un organisme à un autre. En ce qui concerne les bourses octroyés par l’Etat français, le critère financier et le mérite demeurent les deux critères les plus importants.

L’aide au mérite est accordée aux élèves de terminale, futurs boursiers sur critères sociaux, ayant obtenu le baccalauréat avec mention Très bien, abstraction faite sur la formation supérieure qu’ils souhaitent suivre, ainsi qu’aux étudiants boursiers, inscrits en master, faisant partie des meilleurs diplômés de licence de l’année précédente. Les étudiants concernés doivent constituer leur Dossier Social Etudiant du 15 janvier au 30 avril pour la rentrée universitaire suivante.

Bourse pour étudiant indépendant financièrement

Certaines bourses font la différence entre un étudiant encore à la charge de ses parents et un étudiant indépendant financièrement. Ceci est notamment valable pour les bourses sur critères sociaux. Dans le cas des étudiants encore à la charge de leurs parents, la bourse attribuée est considérée comme une aide complémentaire à la famille. Ce sont donc les revenus de celle-ci qui sont considérés. Tandis que pour un étudiant indépendant financièrement, ce sont ses revenus qui sont évalués dans le cadre de l’attribution de la bourse.

Un étudiant indépendant financièrement dispose d’une déclaration fiscale indépendante de celles de ses parents, bénéficie d’un revenu correspondant à 50% du SMIC brut annuel et n’habite pas à la même adresse que ses parents. Les étudiants âgés d’au moins 26 ans répondant au premier et au dernier critère depuis au moins trois ans sont considérés comme indépendants financièrement même lorsqu’ils ne remplissent pas la condition de revenus correspondent à 50% du SMIC brut annuel.

En cas de parents divorcés, le calcul sera légèrement différent. Ainsi, si une pension alimentaire est versée, ce sont les revenus du parent qui s’en acquitte qui doivent être déclarés. Sinon, les revenus des deux parents seront évalués lors du calcul.

RECEVEZ GRATUITEMENT TOUTES LES INFORMATIONS SUR LES MASTERS DE VOTRE VILLE !   CLIQUEZ-ICI

Quand et comment demander une bourse d’étude ?

La demande de bourse doit être formulée entre le 15 janvier et le 31 mai, pour la rentrée universitaire suivante, avant de passer les examens de fin d’année et avant de choisir sa future formation. Elle est effectuée par voie électronique, sur le site Internet du centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), par le biais du Dossier Social Etudiant qui offre la possibilité de formuler jusqu’à 4 vœux dans différentes académies. Chaque étudiant a le droit à un seul dossier même s’il est candidat à l’entrée dans plusieurs établissements ou s’il demande plusieurs aides, quelle que soit l’académie.

A partir de cette année 2016, la saisie du Dossier Social Etudiant (DSE) pour demander une bourse doit se faire en se connectant au nouveau portail étudiant numérique http://www.etudiant.gouv.fr, mis en place par le Gouvernement dans le but d’offrir aux étudiants toutes les informations nécessaires à la réussite de leur entrée dans l’enseignement supérieur.

Que couvre la bourse d’étude ?

Les bourses d’études couvrent généralement la totalité ou une partie des frais d’inscription à l’université ainsi que tout autre frais nécessaire à la poursuite des études, dont les frais de matériel scolaire et informatique ou de livres de cours. Certaines bourses peuvent aussi couvrir les frais de transport ou de logement. C’est ainsi que les bourses d’études permettent aux étudiants précaires de pouvoir accomplir leur formation et de se consacrer entièrement à leurs études sans être obligés d’exercer une activité professionnelle en parallèle pour pouvoir se financer. Toutefois, être boursier est tout à fait compatible avec le fait d’être étudiant salarié à temps partiel, du moment que ce sont les revenus des parents qui sont pris en compte.

En contrepartie, les boursiers sont tenus de respecter certaines conditions. Ils doivent, en effet, faire preuve de beaucoup d’assiduité. A titre d’exemple, ils sont censés assister à tous les cours, leur absence doit être justifiée et ils doivent présenter des relevés de présence.

Bourses pour études à l’étranger

Les étudiants français, ou citoyens de l’Union Européenne qui souhaitent suivre des études supérieures dans un pays membre du Conseil de l’Europe peuvent prétendre à une bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux, au même titre que ceux qui préfèrent suivre leurs études en France. D’autres aides sont mises en place pour soutenir la mobilité internationale des étudiants qui envisagent de suivre une formation supérieure à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échange ou un stage international. Si tel est votre cas, consultez le site du Ministère des affaires étrangères ou renseignez-vous auprès du bureau des relations internationales de votre université ou école.

Qu’arrive-t-il en cas d’échec scolaire?

Les résultats scolaires sont, certes, déterminants pour pouvoir continuer à percevoir une bourse d’études. Mais d’autres critères, rappelons-le, entrent en jeu. Comme notamment l’assiduité aux cours et la marge de progression. Lorsque l’évaluation de ces critères est positive, l’étudiant peut conserver sa bourse. Notez, toutefois, qu’à partir du troisième niveau de bourse, pour que celle-ci soit maintenue, l’étudiant doit obtenir au moins 60 crédits.

Dans le cas où vous ne parvenez pas à obtenir une bourse d’Etat, notre dossier aborde les différentes façons de financer son master.

Recevez toutes les informations des masters de votre ville GRATUITEMENT !

Nom :

Prénom :

Adresse :

CP :

Ville :

Email :

Age :

Formation actuelle :

Choisir son type de Master :

Ville souhaitée pour ses études :