Réussir son master passe indubitablement par un stage de fin d’étude réussi.

Décrocher un stage en entreprise n’est pas forcément synonyme de concrétisation des acquis théoriques ou d’immersion professionnelle à forte valeur ajoutée. Nombreux sont les étudiants qui, las de voir leurs encadrants leur assigner des tâches administratives sans intérêt, se résignent à se muer en meuble de bureau en serrant les dents, dans le seul dessein de récupérer la fameuse attestation dûment signée. Pour éviter le syndrome du stagiaire « pot de fleur », Master Esc vous aiguille pour dénicher LE stage.

L’entreprise a-t-elle une bonne réputation de formation ?

Le meilleur moyen de rater son stage est de solliciter une entreprise qui n’a pas besoin de stagiaire. En effet, l’optimum sera de dresser une liste d’entreprises qui recherchent des étudiants pour des missions bien définies, pour une durée prédéterminée. De nombreux sites sont d’ailleurs destinés à accueillir les petites annonces des entreprises qui souhaitent engager des stagiaires pour joindre l’utile à l’agréable, le plus souvent dans le cadre d’un Projet de Fin d’Etude. Votre société cible jouit-elle d’une bonne réputation auprès des établissements de formation supérieure ? Dispose-t-elle d’un espace dédié aux missions de stage sur son site web ? Votre encadrant potentiel a-t-il fait le lien entre la mission qu’il vous propose et votre cursus de formation ?

Faire fonctionner son réseau

Comment trouver un contact au sein de votre entreprise d’accueil ? Il s’agira de mobiliser votre carnet d’adresses, votre famille, vos amis, vos connaissances et surtout vos professeurs. Débarquer en entreprise avec une lettre de recommandation d’un enseignant de renom est un atout non négligeable qui vous ouvrira certaines portes. Aussi, n’hésitez pas à contacter l’entreprise qui vous a accueilli lors de votre stage précédent ; elle sera peut-être en mesure de vous proposer un stage auprès d’une de ses filiales.

Le Label Happy Trainees

Bien que le projet ait été décalé à maintes reprises, l’enquête Happy Trainees est enfin arrivée à son terme. Quelque 65 000 étudiants issus de 500 écoles et universités de spécialisations différentes ont participé à un questionnaire de satisfaction au sujet de leurs expériences professionnelles, notant un millier d’entreprises en 2015. Happy Trainees est en se sens le premier label employeur participatif qui récompense « l’excellence dans l’accueil et l’accompagnement des stagiaires et alternants ». Le label évalue les entreprises sur 6 axes fondamentaux : la progression, le management, l’environnement de travail, la fierté, la motivation et la plaisir. Il serait dommage de se priver de cet outil précieux : une entreprise labélisée Happy Trainees sera vraisemblablement plus à même de répondre à vos ambitions.

RECEVEZ GRATUITEMENT TOUTES LES INFORMATIONS SUR LES MASTERS DE VOTRE VILLE !   CLIQUEZ-ICI

Le palmarès meilleures-entreprises.com

En 2015, plus de 15 000 étudiants se sont prêtés au jeu de l’évaluation et ont noté leur entreprise d’accueil. Le classement de cette troisième édition distingue les entreprises en fonction du nombre de missions de stage qu’elles proposent par an.

Ubisoft, le Groupe Mars France et Microsoft trônent sur le podium des entreprises qui offrent plus de 100 missions de stage par an. Ab Inbev, Comexposium et Euler Hermes France s’imposent sur la classe « 21-100 missions par an », et Priceminister, Kurt Salmon et Velux France ont tiré leur épingle du jeu pour les entreprises qui proposent moins de 20 missions de stage par an.

Et l’option start-up ?

« Pas toujours facile de recruter des étudiants, souvent plus attirés par les grandes entreprises », précise Adrien Fatibene, chargé de mission de STUP. Pourtant, les étudiants en communication, ingénierie et marketing gagneraient à envisager sérieusement l’option start-up. En effet, les créateurs et autres chargés d’innovation ont souvent besoin de jeunes assistants capables de réaliser des études de faisabilité, des études de marché, des tests utilisateurs, des études de perception et parfois même des opérations techniques. Aussi, la taille humaine de ces structures améliore considérablement l’expérience du stagiaire, qui ne nécessitera que quelques jours pour faire la connaissance de toute l’équipe. Enfin, la relative souplesse des relations hiérarchiques et la flexibilité horaire sont un atout de taille pour les stagiaires de la génération Y.

Eviter le hors-piste

Naturellement, le choix de votre entreprise devra s’inscrire pleinement dans votre projet professionnel. Deux possibilités s’offrent à vous : le stage en « structure spécialisée » ou en entreprise classique. Par exemple, si vous êtes étudiant en finance d’entreprise, vous pouvez effectuer votre stage au sein d’une société de financement ou d’un cabinet de conseil en finance, pour ce qui est des structures spécialisées. L’autre alternative consiste à opter pour une entreprise industrielle, commerciale ou de service, et de baser son stage sur le département administratif et financier de la firme. Cela dépendra de la nature de votre professionnel, mais également de la disponibilité de l’offre. En effet, les stages dans les structures spécialisées sont relativement moins courants. Si vous choisissez une structure classique par défaut, n’hésitez pas à vous enquérir sur la possibilité de passer une semaine chez l’un des partenaires financiers de la firme : bureau fiduciaire, cabinet de conseil, cabinet d’audit…

La question de la taille de l’entreprise

Les étudiants sont généralement plus enclins à passer leur stage dans des firmes de taille imposante. Si ce choix présente de nombreux avantages, notamment sur un Curriculum Vitae, il présente le risque de vous « noyer dans la masse » d’un effectif trop important. Il est probable que vous ayez toutes les peines du monde pour atteindre votre supérieur hiérarchique. Dans les petites structures, vos efforts pourront être remarqués plus rapidement, et vous serez plus proche du top management. Aussi, si votre projet est structurant et porteur de changement, il aura plus de chance de se concrétiser dans une TPE/PME, plus flexible. Cependant, si vos performances ne sont pas à la hauteur, ou si la culture de l’entreprise ne vous correspond pas, cela sera également remarqué en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Trouver son stage, c’est bien. Réussir son stage, c’est mieux !

Recevez toutes les informations des masters de votre ville GRATUITEMENT !

Nom :

Prénom :

Adresse :

CP :

Ville :

Email :

Age :

Formation actuelle :

Choisir son type de Master :

Ville souhaitée pour ses études :