La sélection en master est illégale au vu de la loi

Les étudiants en master 1 non-acceptés en master 2 se retrouvent lésés car titulaires d’un diplôme bac + 4 qui ne bénéficie d’aucune reconnaissance à l’international et qui reste considéré comme une licence par les employeurs. Cette exception est sujette à débat depuis déjà plusieurs années en France. Le Conseil d’Etat a finalement tranché dans le dossier de la sélection en master. Dans son verdict prononcé le 10 février, il estime qu’en l’état actuel du droit, la sélection en master n’est fondée sur aucun texte de loi.